Développer une culture de la médiation

 

 

La médiation se déploie à des rythmes différents selon les juridictions, les pays, les continents. Existerait-il une culture de la médiation ? Et comment pourvoir à son développement ?

 

Promouvoir une telle culture est également l’ambition de la résolution du Parlement Européen du 12 septembre 2017 sur l’application de la directive relative à la médiation du 21 mai 2008.

 

C’est sur ces questions que des experts venus du monde entier se sont penchés lors des 8èmes Assises internationales de la médiation judiciaire.

 

Béatrice Blohorn-Brenneur et Claude Czech

 

Avec le concours de Annick Quénioux-Birot, Anne Mauchamp et Mathilde Molavi


"Allier justice et vérité dans le respect de la légalité, tel est le but de la médiation. [...] La culture de la médiation n’est pas encore inscrite dans les mentalités. Si l’agressivité fait partie de notre patrimoine génétique comme essentielle à notre survie, la notion d’altérité, sans laquelle les conflits ne peuvent être apaisés, s’acquiert.

 

Le chemin à parcourir pour créer une « culture de médiation » sera long, car elle a pour essence même la paix vers laquelle doit tendre l’idéal de Justice."

Extrait de la préface de Béatrice Blohorn-Brenneur

Magistrat honoraire, présidente de GEMME et de CIMJ

ancienne médiatrice du Conseil de l’Europe


"[...] Le développement de la « culture de la médiation » est un objectif majeur. Il constitue en effet un antidote aux résistances à la médiation et représente un outil essentiel, car la culture a la propriété d’enraciner un mode de pensée et de le reproduire."

Extrait de l'introduction de Claude Czech